Le Vendée Globe et Virtual Regatta

A partir du lundi 7 novembre, nous avons participé à Virtual Regatta. Nous avions un bateau virtuel et faisions le tour du monde en suivant la course du Vendée Globe.

Chaque jour, sur l’ordinateur, nous regardions notre position sur une carte. Nous visionnions aussi la vidéo du Vendée Flash sur leur site et nous observions le classement des vrais navigateurs.

Dans Virtual Regatta, nous commencions par lire le nombre de skippers virtuels entre 450 000 et 500 000, puis nous regardions notre place et le nombre de places gagnées ou perdues.

Nous regardions la vitesse et la direction du vent pour avancer le plus vite possible en changeant régulièrement de cap. Nous pouvions changer de voile en fonction de l’orientation du vent en choisissant soit le foc, soit le spi. Nous pouvions observer les prévisions météos jusqu’à 7 jours.

Nous avons revu le nom des océans et des continents.

Nous sommes partis des Sables d’Olonnes, nous sommes arrivé dans le Pot aux noirs, nous avons passé l’Equateur, puis cap de Bonne Espérance situé au sud de l’Afrique, le cap Lawin au sud ouest de l’Australie et le cap Horn à la pointe de l’Amérique du Sud. Dans l’océan Pacifique, nous avons vu le point Nemo, le point le plus éloigné de toute terre.

Nous avons traversé des anticyclones et des dépressions. Parfois, il y avait pétole (pas de vent du tout).

Nous avons dû respecter la limite pour éviter les icebergs.

Au début, nous avions des difficultés à diriger notre bateau, mais Lionel, notre moniteur de voile, est venu nous expliqué le fonctionnement.

Au bout de 74 jours, Armel Le Cléach’ est arrivé.

Nous avons franchi la ligne d’arrivée le lundi 6 février, au bout de 89 jours.

Nous avons aimé participer au Vendée Globe et nous avons appris beaucoup de choses.

Dans 4 ans (en 2020) il y aura sûrement au moins une navigatrice qui fera le Vendée Globe.

Peut-être que chacun de nous refera Virtual Regatta avec son propre bateau, peut-être qu’un élève de notre école participera au vrai Vendée Globe et qu’il gagnera.

Les CM ont hâte de faire de la voile au printemps.